La transpiration excessive, ou hyperhidrose

Accueil BlogLa transpiration excessive, ou hyperhidrose
transpiration-excessive-hyperhidrose

La transpiration excessive, ou hyperhidrose

Pas de Commentaires

Transpirer est un processus tout à fait naturel et normal qui a pour but la régulation thermique de l’organisme. Mais chez certaines personnes, la transpiration est excessive, dépassant les besoins physiologiques et devenant un véritable calvaire ; c’est alors une hyperhidrose.

 

En fait, il existe près de 3 millions de petites glandes dans notre peau ; les glandes sudoripares. Ces glandes servent à faire évacuer l’excès de chaleur produit par le fonctionnement de notre corps et de ces différents organes. Cette chaleur est alors transformée en sueurs qui s’évapore ou qui s’écoule sur la peau..

L’hyperhidrose désigne la production excessive de sueur par les glandes sudoripares qui deviennent hyperactives. On estime entre 1% et 3% la population qui en souffrirait.

Il existe 2 types d’hyperhidrose : l’hyperhidrose généralisée et l’hyperhidrose locale :

  • L’hyperhidrose généralisée (1 cas sur 10 environ) : la sueur émane de l’ensemble du corps et n’est pas accentuée sur une zone en particulier. Elle peut être déclenchée par une élévation de la température ambiante ou par un effort physique intense.
  • L’hyperhidrose localisée (environ 9 cas sur 10) : seulement certaines parties du corps produisent une sueur excessive. Elle affecte principalement les aisselles, les mains, les pieds, mais parfois aussi toucher le front, le visage et le cuir chevelu.

 

Les causes :

Plusieurs raisons, physiologiques ou pathologiques peuvent expliquer ce phénomène de transpiration excessive généralisée. Parmi celles-ci :

  • Stress, peur ou anxiété : une montée d’adrénaline peut provoquer une surexcitation des glandes sudoripares
  • Efforts physiques
  • Exposition à des sources de chaleur / soleil, hammam, fours…
  • Fièvres telles que celles survenant lors d’infections
  • Hyperthyroïdie
  • Diabète et hypoglycémie
  • Obésité
  • Ménopause : où les poussées d’hyperhidrose surviennent par crises
  • Certaines maladies notamment digestives, c’est pourquoi il faut consulter en cas d’apparition récente d’une hyperhidrose généralisée

Les transpirations excessives localisées sont quant à elles souvent d’origine familiales et génétiques

 

Les traitements :

Il existe des moyens pour faire face à l’hyperhidrose surtout localisée mais ces solutions sont rarement radicales. Parmi ces traitements :

  • Produits cosmétiques qui permettent de réduire les sudations pas trop importantes
  • Ionophorèse (technique qui consiste à appliquer un faible courant électrique à la peau pour bloquer le fonctionnement normal des glandes sudoripares)
  • Injections de toxine botulinique A (traitement utilisé principalement pour l’hyperhidrose des aisselles et des mains)
  • Intervention chirurgicale sur les voies nerveuses innervant la zone de sudation. Cette intervention n’est toutefois pas simple et pas dénuée de risques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *