L’art des injections à l’acide hyaluronique

Accueil BlogL’art des injections à l’acide hyaluronique
visu2904

L’art des injections à l’acide hyaluronique

Pas de Commentaires

Au départ, les injections à l’acide hyaluronique ont été créées pour corriger des imperfections du visage liées au vieillissement. Par la suite les techniques et les produits ont été développés pour traiter des zones extra-faciales (mains, cou en particulier) et aussi des imperfections non liées à l’âge tel que des cernes creuses, un nez disharmonieux (rhinoplastie médicale), des lèvres fines, ou encore une perte de volume de la face notamment suite à un amaigrissement.

 

Actuellement, ces techniques peuvent aussi être utilisées pour optimiser et harmoniser des formes de visage chez des personnes jeunes ou plus âgées ; visage trop allongé, trop rond, trop court, trop carré…

Tout cela en réponse à la recherche d’attractivité physique qui s’est généralisée quel que soit l’âge et le sexe de la personne. Attractivité qui est devenue un critère important de nos jours pour une réussite sociale et/ou professionnelle. Parallèlement à cela, on assiste à une démocratisation de ces techniques d’esthétique devenues moins agressives et plus performantes, pouvant répondre à différents besoins.

Une question se pose alors pour le praticien, qu’est ce qu’un visage attractif ? Et quels sont les critères et proportions à reproduire pour une réussite du traitement ?

A la base, il y a les canons de la beauté qui ont été décrits à l’époque de l’Egypte ancienne et de la Grèce et revisités à la renaissance par Leonard de Vinci comme base de travail pour les artistes-peintres et sculpteurs. Ces canons fournissent des critères de base très intéressants pour l’analyse et le traitement des visages mais doivent être adaptés à notre ère. D’où l’intérêt d’autres études scientifiques plus récentes qui ont permis de mettre en évidence des indicateurs objectifs de succès des traitements par injections ou encore des bases de traitements pour la correction des formes de visage. Mais tout ceci ne doit pas faire oublier 2 points essentiels :

  • L’intérêt d’adapter tous ces principes et critères aux données raciales, culturelles et sociales de la personne
  • Et SURTOUT adapter les techniques à chaque personne pour un résultat NATUREL et PERSONNALISE, loin des prototypes qui emplissent nos salons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *