Lasers épilatoires

Accueil Lasers Lasers épilatoires

Le laser est un appareil émettant un rayonnement parfaitement contrôlé, de longueurs d’onde bien précises et variables en fonction des types d’appareils et des indications. Le principe y est d’utiliser une longueur d’onde connue pour être spécifiquement attirée par des cibles présentes dans la peau. La lumière absorbée est alors transformée en chaleur qui détruira progressivement les poils.

Certaines lumières pulsées peuvent également être utilisées. Leur principe est légèrement différent, basé sur la sélection de la longueur d’onde parmi d’autres présentes dans le même appareil.
Pour le traitement de la pilosité, la cible choisie est la mélanine, substance responsable de la couleur brune de notre peau et de nos poils. Ce traitement peut se faire chez l’homme ou la femme et être à visée esthétique ou thérapeutique (ex : folliculites ou poils incarnés). A noter que les poils blancs ne peuvent être traités par cette technique.

Le protocole est en moyenne d’une séance tous les mois durant 5 mois successifs. Le résultat escompté est progressif (réduction de l’épaisseur des poils, de leur densité et de leur vitesse de repousse) pour un résultat final variable en fonction des personnes et des zones traitées ; les meilleurs résultats sont obtenus chez les personnes claires de peau et ayant un poil noir et épais. De même que les zones à poils épais tel que le maillot répondent mieux et plus rapidement qu’une zone de duvet fin et clair. Il s’en suit que le nombre de séances exactes sera établi en fonction de la personne, de la zone traitée et de la réponse au traitement. Des séances de « rappel » sont souvent nécessaires (tous les 3-4 mois ou plus) après les 5 séances initiales.

Les séances étant plus ou moins douloureuses, l’application de crème anesthésiante (Emla*) et la prise de paracétamol peut être intéressante surtout pour les zones sensibles/ duvet.

Les suites d’une séance laser (ou lumière) épilatoire sont généralement simples avec tout au plus une rougeur qui peut durer quelques heures à maximum 48h, parfois accompagnée d’un léger gonflement de la zone traitée et d’une sensation de brûlure. Une crème apaisante appliquée après la séance permet de réduire l’intensité de ces symptômes et d’écourter leur durée de même qu’une protection solaire rigoureuse permet d’éviter la survenue de taches brunes surtout chez les personnes brunes.

Les complications possibles sont :

  • Brûlures : très rare, sauf si la personne est bronzée au moment de la séance. Une cicatrice indélébile est exceptionnelle.
  • Taches brunes faisant suite à l’inflammation post-traitement ou à une brûlure. Cette complication est particulièrement à craindre sur peaux maghrébines et sous climats ensoleillés.
  • Blanchiment de certains poils : rare
  • Pilosité paradoxale : qui correspond à la stimulation des poils adjacents à la zone traitée. Ce risque est essentiellement présent sur la région basse du cou et lorsqu’existe un trouble hormonal associé.

Une consultation préalable au traitement de la pilosité est essentielle afin de discuter avec le ou la patiente des attentes, des résultats réellement à escompter et des avantages/ inconvénients.

Le cabinet est équipé d’un appareil CUTERA comportant un laser Nd-Yag 1064 nm et une lumière pulsée (ProWave) : 770-1100 nm. Pour plus d’informations : www.cutera.fr ou www.cutera.com