Tout savoir sur la « Rosacée »

Accueil BlogTout savoir sur la « Rosacée »
rosacee

Tout savoir sur la « Rosacée »

Pas de Commentaires

La rosacée est une maladie inflammatoire du visage qui se manifeste par des rougeurs principalement sur les joues et le nez. Quels sont les symptômes de la rosacée ? Quelles sont les personnes les plus susceptibles d’être touchées ? Existe-t-il des traitements ? Réponse dans notre article.

 

Présentation et Symptômes :

La rosacée est une affection chronique de la peau qui se manifeste par des rougeurs sur le visage (joues, nez, front et menton). Au fur et à mesure que la maladie évolue, ces rougeurs deviennent permanentes, et de petits vaisseaux dilatés apparaissent sur les joues et le nez (couperose), ainsi que des petits boutons inflammatoires.

Les signes cliniques de la rosacée varient selon chaque patient :

  • tendance à rougir facilement sur les joues, le nez, le front et le menton
  • petits boutons rouges et solides (papules) ou remplis de pus (pustules) sur le nez, les joues, le front ou le menton
  • petits vaisseaux sanguins apparents sur le nez et les joues (couperose)
  • rougeurs sur le visage (érythème)
  • peau sèche et sensible, avec sensation de brûlure et peu de tolérance des produits cosmétiques
  • yeux secs, rouges et irrités et parfois une sensation de corps étrangers dans les yeux
  • nez rouge, enflé et recouvert de nodules (stade avancé de la maladie)

 

Personnes à risque :

Certaines personnes sont plus susceptibles d’être touchées par la rosacée :

  • personnes au teint clair
  • personnes dont les parents ont souffert de rosacée (facteurs héréditaires)
  • femmes, qui sont deux fois plus touchées que les hommes (60 à 70% des cas sont de sexe féminin)

La rosacée se déclare généralement vers 25-30 ans.

 

Existe-t-il des traitements ?

La rosacée est très fréquente et bénigne mais il s’agit d’une maladie chronique, dont les poussées peuvent altérer significativement la qualité de vie des personnes touchées, et ce, d’autant plus qu’il n’existe à l’heure actuelle aucun remède curatif. Il existe cependant certains traitements et procédures permettant d’en atténuer significativement les signes cliniques.

  • Traitements par voie locale : sont essentiels et toujours de mise. Il peut s’agir de crèmes et gels à base de médicaments actifs sur l’inflammation et un parasite agissant dans cette maladie et/ou à base de cosmétiques, essentiels pour hydrater et apaiser ces types de peau.
  • Traitements par voie orale : principalement des antibiotiques utilisés pour leur action anti-inflammatoire.
  • Lasers vasculaires ou lumières pulsées: l’objectif est de réduire les vaisseaux dilatés sur le visage et ainsi de réduire l’aspect rouge du visage. Le nombre de séances requises est généralement réduit (1 à 2) mais peut nécessiter des séances de rappel annuelles
  • La lumière LED : est parmi les nouveautés thérapeutiques de ces dernières années. Proposées par cures de quelques séances, elle agit à différents niveaux pour réduire les symptômes de la maladie
  • La toxine botulinique : est elle aussi des très récentes méthodes utilisées pour réduire assez significativement les rougeurs et les signes d’échauffement du visage

En plus de cela, des mesures hygieno-dietétiques sont toujours à appliquer pour aider les patients à gérer leur quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *